Récits-étonnants.fr

Fantômes / Esprits
Share |

Le cimetière de Christ Church Parish, situé sur une colline au sub de la Barbade, bénéficie d'une vue imprenable sur la mer des caraïbes. Au XIXe siècle, les riches habitants de l'île y faisaient construire de superbes monuments pour que l'opulence les accompagne dans l'au-delà.

L'un de ces caveaux, érigé par James Elliot, était constitué de larges blocs de pierre formants un mur de plus de cinquante centimètres et d'une gigantesque dalle de marbre pour en sceller l'entrée. James Elliot y enterra sa femme Elizabeth en 1972. Le caveau fut racheté quelques années plus tard et lorsque les nouveau propriétaires voulurent y enterrer l'un des leur, le cercueil de Mme Elliot avait mystérieusement disparu.

La famille Chase pris possession du caveau et y plaça la petite Mary Anna Marie Chase, âgée de 2 ans à sa mort en Février 1808. Elle fut suivi par sa soeur Dorcas quatre ans plus tard, en 1812. 

christ-church-cemetery-moving coffins

Lorsque le père mourrut à son tour un mois plus tard, on descella la dalle en marbre pour y placer le cercueil de Mr Chase. A l'intérieur du tombeau, les cercueils étaient sans dessus dessous, l'un d'entre eux étant même retourné face contre terre. Pourtant, aucun objet de valeur n'était enseveli, écartant la piste des pilleurs. On remit les cercueils en place puis on scella de nouveau la tombe.

En 1916, on descella à nouveau la tombe pour y rajouter un nouveau défunt, mais les cercueils déjà présents étaient de nouveau malmenés, même celui du père, un modèle en plomb de 110 kilos. L'histoire commençait à être connu et lorsque 52 jours plus tard il fallut enterrer Samuel Brewster, les gens présents examinèrent avec attention l'extérieur de la tombe avant de procéder à l'ouverture, sans trouver quoique ce soit d'anormal. Une fois à l'intérieur, à nouveau le chaos ! Le seul cercueil qui n'avait pas bougé était endommagé par les déplacements des autres cercueils, dont certains laissaient voir le squelette de son occupant.

Etant donné l'agitation que cela engendrait, le gouverneur ordonna de recouvrir le sol du caveau de sable et fit sceller la dalle en y imprimant son sceau dans le ciment frais. La réputation du caveau s'amplifiait après chaque témoignage indiquant que des bruits ou hurlement s'en échappaient la nuit.

Deux ans plus tard, sans qu'un quelconque mort ne soit à enterrer, le gouverneur voulu mener son enquête à bien en rouvrant le caveau. Il rassembla quelques personnes robustes pour ouvrir le caveau et vérifia que tout était en ordre. Les murs, la dalle, son propre sceau toujour présent dans le ciment. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il découvrit les cercueils. L'un d'eux était même posé contre la porte, ce qui compliqua l'ouverture de la porte et les étaient tellement abîmés que des morceaux de plomb s'étaient détachés des cercueils. Pourtant, aucune trace de pas dans le sable.

La famille Chase fit retirer les cercueils pour les placer dans un autre caveau et personne n'utilisa plus celui-ci.

Retrouvez l'intégralité de ce récit et d'autres récits inédits dans le livre suivant :

L'avis de "Récits-étonnants.fr" :
Un livre de qualité, avec de nombreuses histoires étranges, classées par continent. Beaucoup de détails sur les lieux et les protagonistes de ces récits qui dérouterons même les plus rationnels.