Récits-étonnants.fr

Lieu insolite, Diable
Share |

Vers l'an 1200, un jeune apprenti serrurier du nom de Biscornet arrive sur l'île de la cité et se rend sur le chantier de la cathédrale Notre-Dame. Il a la ferme intention de participer à cette construction extraordinaire.

parisnotredame

Sur place, les meilleurs maîtres de chaque corporation oeuvrent pour faire de cet édifice le plus grand et le plus moderne du monde occidental. L'élite des ouvriers était recrutée sur faire sortir de terre cette cathédrale utilisant une architecture ogivale, permettant de reporter le poids de l'édifice sur des piliers et contreforts pour alléger les murs et favoriser la luminosité.

Biscornet passait son temps à errer au milieu des différents ateliers et observait les tailleurs de pierres, les forgerons, les charpentiers et les maîtres verriers. Il appréciait particulièrement le travail des serruriers, espérant un jour accéder à la maîtrise, statut ultime qui lui ouvrirait les portes de la corporation. Mais pour atteindre ce but, il devait réaliser un chef-d'oeuvre ... Dans l'enclos des serruriers, les artisans s'affairent pour donner forme aux grilles, portails et balustrades pendant que d'autres s'occupaient des petites pièces utilisées par les charpentiers.

A force de tourner autour de l'atelier, Biscornet fini par lier connaissance avec un vieux compagnon. Celui-ci demanda aux vénérables de trouver un travail au jeune apprenti. Heureux hasard, l'un des ouvriers venait de se blesser grièvement à l'épaule et il fallait quelqu'un pour s'occuper des ferrures destinées aux vantaux du portail Sainte-Anne. La vieux compagnon le mit alors en garde, car ce travail n'était pas une mince affaire. Mais Biscornet était enthousiaste et se mit au travail immédiatement. Il prit possession d'une petit atelier et commença à dessiner des croquis de ferrures les plus fines et formant des courbes complexes.

Lorsqu'il passa au façonnage du métal, il déchanta vite. Les merveilles dessinées sur le papier étaient impossibles à réaliser. Et il ne s'agissait que de donner la forme au métal. Restait ensuite la finition qui serait encore plus difficile.

Alors qu'il essuyait un nouvel échec pour apprivoiser le métal, il hurla de désespoir et envoya au Diable fer et ferrures. Le Diable apparut alors dans une horrible odeur de souffre. Il proposa au jeune apprenti un marché : Si Biscornet lui offrait son âme, le Diable lui-même forgerait le métal selon les plans du jeune apprenti.

Rêve ou réalité, Biscornet se réveilla le matin avec un mal de tête horrible au milieu de son atelier. En s'appuyant sur l'enclume pour se relever, il s'aperçu que toutes les ferrures étaient terminées. Polies, ciselées, un travail d'une extrême finesse. Avait-il travaillé toute la nuit ? Avait-il rêvé ? En tout cas, ces ferrures correspondait exactement à ses croquis.

Lorsque les maîtres serruriers sont venus se rendre compte de l'avancement du projet, ils furent surpris par la qualité du travail réalisé. Les ferrures des ventaux étaient de toutes beauté et d'une finesse incroyable. Le jeune apprenti cessa de se poser des questions et fini par se convaincre qu'il était bien l'auteur de superbe travail.

ferrures diable 1

Il fut logiquement nommé maître serrurier et de nombreuses personnes assistèrent à la pose des ferrures du les vantaux, eux-même fixés dans la pierre. Une fois mis en place, les ouvriers tentèrent d'ouvrir les portes, mais rien ne bougeait. Il n'y avait aucun souci d'ajustement, elles étaient bien huilées, mais les portes restaient inexplicablement closes. Un membre de l'assistance proposa de les asperger d'eau bénite. La légende raconte que les portes, une fois aspergées pivotèrent sur leurs gonds sans le moindre grincement. Plusieurs personnes dans la foule évoquèrent une oeuvre diabolique, envoutée. Ainsi naquit la légende du Diable serrurier.

ferrures diable 2

Biscornet de son côté était en proie aux pires cauchemars et avait peur chaque nuit, que le Diable ne vienne récupérer son âme. Il fut si tourmenté qu'il ne lui était plus possible de travailler et un beau jour, on retrouva son  corps au petit matin, raide et glacial, comme pris de convulsions.

Si vous en avez l'occasion, allez donc jeter un oeil sur ces ferrures à Notre-Dame et faites vous un avis. En observant les volûtes de métal, si vous pensez aperçevoir des motifs de bête à corne, demandez-vous s'il s'agit d'une oeuvre du malin ou d'une simple signature de l'auteur : Biscornet, nom qui signifie "Bis corné", autrement dit "deux fois corné".

Retrouvez l'intégralité de ce récit et d'autres récits inédits dans le livre suivant :

Paris mystérieux et insolite

Auteur : Dominique Lesbros
Reliure : Broché
Editeur : Editions De Borée
Prix Amazon : EUR 24,90
Neuf à partir de EUR 18,00
Occasion à partir de EUR 4,17
     Acheter

L'avis de "Récits-étonnants.fr" :
Classés par thématique, ce livre nous propose de découvrir de nombreux récits insolites ayant pour point commun la ville de Paris. Un vrai travail journalistique, fourmillant de détails sur ces histoires curieuses, étranges, criminelles ou extraordinaires.