Récits-étonnants.fr

Mort Stupide
Share |

Franz Reichelt, autrichien immigré à Paris, est tailleur pour dames dans le quartier de l'Opéra. Début 1900, ce sont les premiers pas de l'aviation. Toute la population se passionne pour les premiers aviateurs et leurs exploits. Même si cette période marque de grandes avancées, comme la traversée de la Manche par Henri Blériot, elle engendre énormément de décès liés aux nombreux accidents d'avion. Beaucoup de pilotes téméraires meurent aux commandes de leur engins.

Le tailleur s'émeut devant ces destins tragiques et imagine un costume qui, résistant à l'air, pourrait permettre au pilote d'éviter la mort en cas de chute. Il créé donc un prototype et commence par le tester au fond de sa cours. Il se rend ensuite à Joinville et s'élance d'une hauteur de 10 mètres, mais son invention n'est pas au point et il est sauvé car sa chute est amortie par un tas de paille.

Malgré ces échecs, il tient bon et fait breveter son invention en promettant de tenter un saut de 50 mètres ! En Février 1912, s'estimant prêt, il convoque la presse à la tour Eiffel pour une démonstration. Le 4 Février, journalistes et badauds sont présents au pied du monument. 

Reichelt a obtenu l'autorisation de s'élancer du premier étage de la tour Eiffel par la préfecture de police à l'unique condition qu'il utilise un mannequin pour son expérience. Souhaitant aller jusqu'au bout, il enfile son costume-parachute et s'élance dans le vide. Il s'écrasera au sol quelques secondes plus tard.

Franz Reichelt

Il aura tout de même obtenu la célébrité puisque son "exploit" sera filmé pour les actualités et peut être consulté sur Internet.

Retrouvez l'intégralité de ce récit et d'autres récits inédits dans le livre suivant :

L'avis de "Récits-étonnants.fr" :
Personne n'imagine à quel point de nombreux grands personnages sont décédés dans des conditions dramatiquement ridicules. Ce livre nous fait découvrir ces morts parfois injustes, mais toujours insolites. A croire que le destin s'acharne sur certains ...