Récits-étonnants.fr

Découverte, Hasard
Share |

En Octobre 1945, Percy Spencer, un physicien américain, travaille dans une usine de la compagnie Raytheron. Il supervise la chaîne de fabrication du magnétron, un appraeil innovant, inventé par les britanniques pendant la seconde guerre mondiale. Ce dispositif augmente la performance des radars militaires en émettant des ondes ultra courtes avec de grandes puissances.

mister goodbar

Spencer est considéré comme un brillant ingénieur, inventif et curieux. Il n'a qu'un seul léger défaut, sa gourmandise. Il adore le chocolat et plus particulièrement les barres chocolatées "Mister Goodbar". Dans la poche de sa blouse, il en a donc toujours une en réserve.

Un jour, après une vérification technique sur un magnétron, il veut s'octroyer une pause et se saisit de sa barre chocolatée. Malheureusement elle est toute ramollie, comme si elle avait été exposée au soleil, ce qui semble peut probable au coeur d'une usine dont la température ambiante n'est de surcroît pas très élevée.

Il en déduit donc que la magnétron dégage une chaleur qu'il n'avait pas remarquée au départ. Pourrait-il cuire des aliments ? Pour en avoir le coeur net il dépose une assiette avec des grains de maïs à proximité du magnétron et c'est une explosion de pop-corn qui se produit. 

percy-spencer

Il décide alors de procéder à quelques tests plus précis en dirigeant les ondes vers une zone précise pour concentrer l'énergie de chauffe. A sa grande surprise, un oeuf plongé dans l'eau éclate au bout de quelques secondes. Il expose donc à l'entreprise la teneur de sa découverte et un projet de développement dédié est lancé pour ce produit dans le plus grand secret.

Four-a-micro-ondes

Percy Spencer pilote le projet et sort un premier prototype en 1947, sous la forme d'une boite qui enferme les ondes et les dirige vers les aliments à cuire. A l'époque, il pesait 350kg et avait la taille d'un bon frigidaire, pour le prix élevé de 5000$.

Il équipe alors les paquebots ou hôtels avant de conquérir le marché grand public en 1967, avec une taille et un prix plus raisonnable.

Retrouvez l'intégralité de ce récit et d'autres récits inédits dans le livre suivant :

L'avis de "Récits-étonnants.fr" :
Ce livre démontre à quel point les découvertes scientifiques sont souvent dues au fruit du hasard, à la chance ... C'est le principe de la sérendipité : l'art de trouver ce que le l'on ne cherche pas, en ne trouvant pas ce que l'on cherche. De nombreux cas tous plus intéressants les uns que les autres. Certaines découvertes furent capitales pour notre société, mais toujours issue d'une erreur ou d'un hasard fortuit.