Récits-étonnants.fr

Découverte, Hasard
Share |

La nitroglycérine fut inventée en 1846. A l'époque le marché s'annonce florissant car partout dans le monde on creuse des ports et on ouvre les montages pour y faire passer des voies ferrées. Malheureusement, la nitroglycérine est très instable et il est très difficile de la transporter et de l'utiliser, car au moindre choc, c'est l'explosion. D'ailleurs, Alfred Nobel a perdu son plus jeune frère et 5 ouvriers dans l'explosion de leur atelier familial.


Pour sauver son entreprise, Alfred Nobel doit absolument apprivoiser cet explosif. Il essaye tout un tas de solution, mais rien ne fonctionne. Lorsqu'une méthode permet de stabiliser la nitroglycérine, celle-ci ne peut malheureusement plus être réutilisée.

Alfred Nobel passe près de la mort lorsqu'un flacon lui échappe des mains et s'écrase sur le sol ! Miracle, la sciure présente au sol a empêché l'explosion. Un premier coup de chance qui lui donne l'idée de tester différentes formes de mixtures à base de poudres ou de substances fibreuses, mais la nitroglycérine perd énormément de puissance explosive. 

 Alfred Nobel

Le destin va à nouveau l'aider dans ses recherches : Alors qu'il prépare l'expédition d'une caisse de nitroglycérine il constate qu'une boite en fer blanc contenant le liquide explosif a fuit à l'intérieur de la caisse en bois. La nitroglycérine s'est mélangée avec la poudre de Kieselguhr, utilisée comme isolant thermique, et forme alors une bouillie qu'il est facile de malaxer.

Si la force explosive de ce mélange n'est pas l'égal de la nitroglycérine pure, elle reste puissante et ne peut être déclenchée que par un détonateur. Il dépose donc un brevet en 1867 et baptise son invention la "Dynamite", inspirée d'un mot grec signifiant "puissance".

Quelques années plus tard il est riche et à la tête de plus de 100 usines à travers le monde. Lorsqu'il meurt en 1896, son testament stipule que sa fortune fiancera une fondation qui récompensera chaque année les personnes ayant oeuvré pour le bien de l'humanité dans cinq domaines : la physique, la chimie, la médecine, la littérature et la paix.

Retrouvez l'intégralité de ce récit et d'autres récits inédits dans le livre suivant :

L'avis de "Récits-étonnants.fr" :
Ce livre démontre à quel point les découvertes scientifiques sont souvent dues au fruit du hasard, à la chance ... C'est le principe de la sérendipité : l'art de trouver ce que le l'on ne cherche pas, en ne trouvant pas ce que l'on cherche. De nombreux cas tous plus intéressants les uns que les autres. Certaines découvertes furent capitales pour notre société, mais toujours issue d'une erreur ou d'un hasard fortuit.